je me suis déplacée pour la première fois pour battre le pavé parisien. J’avais déserté le Perche pour défiler dans les rues et se faisant participer à ma première manifestation. A près de 50 ans il s’agissait de m’investir personnellement et aller rejoindre un cortège. Un acte politique, un acte militant. Le #mariagepourtous

Je n’étais pas la seule dans ce cas. Dans notre groupe, nous étions a minima 3 à marquer avec cette marche notre première fois.

J’ai fait le deuil voici de nombreuses années de ma fertilité. Je n’ai pas voulu endosser alors la responsabilité de faire porter une différence si grande, si lourde, si difficile à gérer par un possible petit d’homme issu de mes entrailles. Je n’ai pas voulu lui faire supporter le poids du regard des autres sur mon homosexualité. Que l’on ne se méprenne pas. Il n’est en aucune question ici d’un quelconque sentiment de culpabilité. Alors il est vrai qu’aujourd’hui j’aspire à ce que les générations futures n’aient pas à s’amputer pour satisfaire à la loi, alors même que ce style de vie n’est pas, lui, un choix. le « mariagepourtous » et l’adoption sont a minima une nécessité. D’abord pour mettre en adéquation les règles et l’observation de la vie, ensuite pour aider les derniers récalcitrants à évoluer et rejoindre ainsi ceux qui n’ont pas peur des autres.

Cette manifestation aujourd’hui 16 décembre est donc une première pour moi, mais sans doute aussi un signe fort d’un investissement personnel avant que la loi permette enfin l’établissement d’un droit fondamental manquant pour une part (non nulle) de la société.Et encore le nombre de personnes ainsi considérés comme des sous-citoyens de fait n’est il pas un argument. Car l’égalité est une et indivisible et ne se découper, être à géométrie variable. Tant que tous les être humains ne bénéficieront pas des mêmes droits et devoirs, le port ne sera ps atteint. Aujourd’hui je m’investis pour que les générations futures n’aient plus jamais à faire ce choix totalement inhumain. C’est vrai j’aurais pu mentir, dissimuler. Car comme si. Je ne le fais déjà pas face aux autres pour envisager de le servir à d’autres.

Lien : «Aller manifester en faveur du #MariagePourTous, c’est…»

Commentaires FB